Chrome Division 3rd Round Knockout
Critique par
Fred Laroche
''Chrome Division, probablement le groupe le plus géographiquement déconcertant de l'histoire!''

Date de la critique: 24 août 2011
Compagnie de disque: Nuclear Blast
Date du publication: 6 mai 2011

Imaginez une route de sable à quelque part au sud des États-Unis. Il y a un soleil de plomb et il faut faire un arrêt au Truck Stop du coin. À l’intérieur, il y a carrément une démarcation qui montre que les clients de l’endroit y fument depuis quelques heures en mangeant leur sandwich de dépanneur. Un vieux jukebox qui n’allume qu’à moitié laisse entendre Sweet Home Alabama pendant qu’une vieille chaude danse en faisant l’avion. Par la fenêtre, un nuage de poussière s’avance à vive allure alors que 5 racailles s’amènent à moto. De cuir vêtus, avec plus de « studs » qu’il en faut pour faire un lit à clou, les vauriens débarquent et parlent… norvégien?!?

Chrome Division, probablement le groupe le plus géographiquement déconcertant de l’histoire, est de retour avec son troisième album, intitulé Third Round Knockout, qui est en fait le premier album enregistré avec le nouveau chanteur, Shady Blue. Le mélange de gaz reste cependant inchangé, c’est encore le gros rock sale à forte teneur en octane qui donne le goût de tirer du .12 dans les pancartes à l’approche d’une ville de banlieue. Et encore une fois, ce sont toutes les choses féminines importantes qui sont mises en vedette dans les textes éloquents du groupe, c'est-à-dire, la bière, les femmes, la fête, la débauche… et l’absence de classe!

Dès les premières notes de Bulldogs Unleashed, on remarque le désir d’être le nouveau Motörhead, avec les enchaînements de riffs dépourvus d’imagination mais qui viennent directement des trippes. À entendre les performances crédibles des membres de Chrome Division tout aux long des compositions, on voit tout de suite que le groupe n’en est pas à son premier verre de Jack Daniel’s ! En fait, et au cas où certains ne le savaient pas encore à ce point, le groupe compte en ses rangs cet illustre personnage, Shagrath, qui se débrouille plutôt bien à la guitare rythmique, surtout considérant le fait que la plupart des savoureux riffs de l’album soient de son cru! Par contre, la grosse performance de l’album revient à Shady Blue, qui parcourt tous les registres du rock lourd possibles. Il est partout, sur n’importe quelle note. Il livre vraiment une performance comme s’il avait quelque chose à prouver.

Le nombre de bons tubes sur Third Round Knockout est assez impressionnant, d’autant plus que la variété est au rendez-vous. Il y a les hymnes de rock purs et durs comme Bulldogs Unleashed, Zombies and Monsters et Long Distance Call Girl, ainsi que des pièces plus modérées comme 7 G-Strings et Satisfy my Soul. Il y a même un tube un peu plus bluesy… oui, bluesy dans le genre « chanson de danseuses » ! The Magic Man est un régal à cet effet… du moins au début, puisque son texte et sa fin n’ont plus rien à voir avec le sujet!

Bien que l’album soit présenté sous une production de haut calibre, lui donnant un aspect plutôt sérieux, Third Round Knockout est rempli d’un humour grivois totalement chauvin qui montre qu’il s’agit vraiment d’un projet à prendre au premier degré, pour le plaisir seulement. Il n’y a aucune roue qui n’est réinventée, seulement bien des « rubbers » de brulés dans des shows de boucane au poste de gaz!  À quelque part entre l’ambiance sudiste de Black Label Society et l’agressivité de Motörhead, avec un soupçon de mélodie Ac/Dcienne, Chrome Division a de quoi plaire à tous les gars qui se rendent au « pit de sable » pour boire de la bière et parler de pl… ahem, femmes… Il s’agit d’un album passe-partout qu’on peut laisser trainer dans le chargeur de disque entre deux albums de Motörhead et un disque de Down, mettre tout ça sur aléatoire et passer une soirée bien arrosée. Pas besoin de se casser la tête, suffit de se la brasser!

8

1
Bulldogs Unleashed
2
7 G-Strings
3
Join the Ride
4
Unholy Roller
5
Zombies & Monsters
6
Fight
7
The Magic Man
8
Long Distance Call Girl
9
Ghost Rider in the Sky
10
Satisfy My Soul
11
One in A Million