Festival d'été de Québec Programmation 2015
8 avril 2015

Voici la programmation 2015 du Festival d'Été de Québec qui aura lieu du 9 au 19 juillet prochain.

FEQ 2015

Affiche complète 2015


Les laissez-passer du Festival seront mis en pré-vente le 9 avril à midi tandis que la vente régulière se fera dès le 11 avril à midi aussi.

Achat de laissez-passer.


9 mars 2015
11 février 2015
6 février 2015
22 janvier 2015



Sleeping Pulse Under the Same Sky Under the Same Sky

Quand Sleeping Pulse, le projet commun de Mick Moss (Antimatter) et Luis Fazendeiro (Painted Black) a été annoncé plus tôt cette année...

Scar Symmetry - The Singularity - Phase 1 : Neohumanity

Scar Symmetry lancent cette année The Singularity, leur sixième opus, qui peut prétendre au titre « d'album qui va les faire décoller ».

Evergrey - Hymns for the Broken

Evergrey est le champion incontesté des idées noires, de la souffrance intérieure et autres maux de l'âme. L'opus 2014 ne fait pas exception à cette constante et c'est d'abord par son titre, Hymns for the Broken, qu'il annonce la nature encore une fois bien lourde et obscure de son nouveau matériel.



Behemoth Metropolis
25 février 2015

À en juger au nombre de personnes qui ont été plus loin dans la salle ou qui sont tout simplement partis, on se demande lequel d'entre Cannibal Corpse et Behemoth aurait dû finir la soirée car il a un certain
nombre de personnes qui ont malheureusement quitté. Certes, la popularité du groupe à Montréal est irréprochable, mais on peut quand même s'interroger. Le groupe a embarqué sur scène avec la pièce Ora Pro Nobis Lucifer, de leur dernier album The Satanist mais la foule ne s'est pas réveillé avant le deuxième morceau Les effets théâtraux et la liste de chansons étaient pratiquement identiques à leur dernier passage à Montréal au mois d'avril 2014. Un peu de variété et de changement de chansons aurait pu être bénéfique, mais la foule
semblait quand même apprécier. Le son était beaucoup plus fort que celui de Cannibal Corpse même s'il arrivait que nous perdions souvent le son des guitares et de la batterie. Parlant de batterie, Inferno est un véritable métronome humain, avec tous ses changements de rythme et de double basses constants. Un bon spectacle, rien à dire sur le coté des effets spéciaux et de la mise en scène mais qui aurait mérité d'un peu plus de variété côté musical.

Par Alex Boudreault.