Volbeat Spectacle à Montréal
27 octobre 2014

La formation Volbeat sera de passage au CEPSUM de Montréal le 15 mai prochain avec les invités spéciaux Anthrax et Crobot.

La mise en vente grand public débutera ce vendredi 31 octobre à 10 via le réseau TicketPro.

Une prévente débutera ce mercredi 29 octobre à 10h via le site web officiel du groupe.

Prix des billets : 49,50$ - 39,50$ taxes incluses (+ frais de service).


20 octobre 2014
13 octobre 2014
9 octobre 2014
8 octobre 2014
6 octobre 2014
3 octobre 2014





Evergrey Hymns for the Broken Evergrey - Hymns for the Broken

Evergrey est le champion incontesté des idées noires, de la souffrance intérieure et autres maux de l'âme. L'opus 2014 ne fait pas exception à cette constante et c'est d'abord par son titre, Hymns for the Broken, qu'il annonce la nature encore une fois bien lourde et obscure de son nouveau matériel.







Arch Enemy Impérial
28 octobre 2014

L'une des grosses tournées métal de l'année s'arrêtait à l'Impérial de Québec en cette fin du mois d'octobre, un mois qui passera sans doute à l'histoire comme l'un des plus chargés en concerts de musique lourde. Malgré cela, les fans ont répondu nombreux à l'appel de la brutalité, un appel en grande partie nourri par la nouvelle coqueluche du moment, Alissa White-Gluz, la nouvelle voix et visage d'Arch Enemy. À leurs côtés, les légendaires Kreator nous revisitaient après deux ans d'absence, tandis que les divertissants Huntress et Starkill étaient chargés de mettre les premières bûches dans la fournaise.

Après la démonstration de savoir-faire du groupe Starkill, minée par quelques problèmes de son, une autre curiosité prenait place sur la scène: les californiens Huntress, menés par l'énigmatique Jill Janus, l'une de ces "divas du métal" (avec de gros guillemets), ces femmes qui fascinent autant par leur voix que par leur charisme dans un univers autrement on ne peut plus masculin. Visiblement à l'aise sur scène, Huntress ont livré une performance amusante, à défaut d'être précise, de leur mélange bien à eux de heavy/thrash un peu stoner par moments.

Les vice-rois de la soirée ont ensuite pris les planches avec une assurance désarmante: Kreator, un des groupes les plus influents de leurs générations (le pluriel est volontaire ici), ont élevé la température ambiante de plusieurs degrés avec la livraison convaincante de pièces récentes et moins récentes, mais toujours pertinentes. Mille Petrozza et ses acolytes comptent parmi les groupes les plus solides du genre, toujours professionnels, toujours destructeurs. Pour oser jouer après Kreator, il faut soit avoir une confiance incroyable, ou être complètement étourdi...

Même si Kreator est le groupe qui, pour plusieurs, a motivé l'achat du billet, Arch Enemy étaient la tête d'affiche officielle de cette soirée. La formation suédoise qui mise sur un "packaging" fort et des hymnes accrocheurs a-t-elle été à la hauteur ? Plusieurs semblaient en douter, et ce malgré la dextérité indéniable de ses musiciens et la compétence assurée d'Alissa White-Gluz. Si on est habitué au mixage sonore ridiculement surfait du groupe, il demeure que l'aspect "commercial" d'Arch Enemy fait de plus en plus ombrage au naturel: on préférerait probablement Arch Enemy avec plus de trippes et de passion. Le produit est livré, la promesse est respectée, mais à trop vouloir en mettre, Arch Enemy vont finir par se tirer dans le pied. Cette soirée appartient donc à Kreator, qui eux donnent une véritable râclée, une leçon de métal comme ça doit l'être.